Plus que jamais, la cuisine est au centre de nos vies. Cette pièce, autrefois bien plus pratique que charmante, est devenue le point tournant de doux moments et une carte maîtresse pour ajouter du cachet à votre demeure. Avec tous les matériaux, couleurs, designs et textures disponibles, la seule limite est votre imagination et, soyons réalistes, votre budget aussi! Pour harmoniser cette composition bien à votre image, il est primordial que le couvre-plancher soit lui aussi sélectionné avec soin, dans le respect de vos désirs, tant pour le look que le rendement.

Voici nos propositions de couvre-planchers ainsi que les caractéristiques clés qui leur sont propres. Il n’existe pas de solution parfaite pour l’ensemble des projets, mais nous sommes convaincus que vous trouverez LA solution qui conviendra parfaitement à VOTRE projet!

 

Céramique

Réalisation et crédit photo : Armoires AD+

De loin l’option la plus fréquemment utilisée au cours des dernières décennies, on s’assure avec la céramique d’une grande résistance à l’usure et aux dégâts en surface. Facile d’entretien et offrant un éventail de possibilités fort impressionnant, c’est d’emblée l’option à laquelle on pense quand on planifie les rénos ou qu’on imagine notre nouvelle construction. Ce matériau demeure cependant plus frais au contact, et les tuiles peuvent casser ou craquer avec les aléas du temps. La gamme de prix dans la tuile de céramique étant très vaste (moins de 1$/pi² jusqu’à 25$/pi² et plus), il est difficile d’établir un comparable pour les coûts. Toutefois, en se fiant à des moyennes, on estime qu’il en coûtera autour de 7 à 10$/pi², installation incluse.

 

Bois

Hopscotch, Chêne rouge Caractère de Mirage

Trop souvent boudé par crainte de l’abîmer, le bois est aujourd’hui tout à fait de mise dans nos cuisines. Cette option assure la continuité dans le décor et confère un cachet riche et doux à la cuisine. De plus, il est confortable et significativement plus chaud au contact du fait que c’est un matériel « vivant ». Les technologies ayant grandement évolué, les vernis appliqués sur les planchers de bois permettent maintenant une résistance accrue à l’usure et un délai amélioré pour ramasser les dégâts de surface. Il n’en demeure pas moins que le bois peut être encoché si on y échappe un objet lourd. Fait intéressant, puisque c’est le seul revêtement qu’on peut restaurer dans le temps et qui peut être sablé/vernis plus d’une fois, il représente l’option écologique par excellence! Le choix de l’essence et du fini auront bien évidemment une incidence sur le prix : la moyenne, incluant l’installation, se trouvant généralement entre 6 et 10$/pi².

 

Vinyle

Noyer Zeus de Nuvo

Nous avons tous déjà vu un prélart de cuisine chez nos grand-mères, qui avait un effet plastique et qui tendait à friser dans les coins de la pièce ou aux joints. Ce couvre-plancher aussi a bien évolué dans le temps : mieux conçu et plus permissif, on retrouve aujourd’hui le vinyle en rouleau ou en planchette. L’option en planchette étant priorisée chez nous de par son look, sa facilité d’installation et d’entretien, le vinyle en général est très approprié dans les cuisines, les salles de bain, de même que partout ailleurs dans la maison. Certains le préfèrent pour sa neutralité face à l’eau, et pour sa « souplesse » contrairement à la céramique. Le vinyle peut se présenter sous de multiples aspects, prenant l’allure de planches de bois ou de tuiles de céramique, et même de blocs de béton! Le coût d’une planchette de vinyle installée sera d’environ 5$/pi².

 

Béton

Bien que cela puisse être surprenant comme choix pour certains, avec la montée du look industriel des dernières années, le béton s’est tout naturellement fait une place dans certains décors. Malgré qu’il soit dur et froid, il remporte la palme pour la texture et le matériau à l’état brut. Les coûts seront très variables dépendant si on utilise un epoxy, un fini particulier ou si on y ajoute des stries de fantaisie.

 

Votre cuisine sera le théâtre de discussions, d’échanges, de fous rires, de petits pas et de découvertes multiples et tous ces couvre-planchers offrent des avantages non-négligeables pour votre vie. Vous vous connaissez et l’option qui vous rejoint le mieux sera celle pour vous. Faites-vous confiance et faites-nous confiance !

 

Pssst! Profitez de la PROMOTION D’AUTOMNE pour planifier le relooking de votre cuisine!

Myriam Fournier
retour au blogue

Laminé, stratifié, flottant : 3 termes, 1 plancher! L’expression « plancher flottant », aujourd’hui la plus utilisée, découle de sa méthode d’installation qui lie les planches les unes aux autres par le clic, sans avoir à les fixer au sol.

Que ce soit pour un condo, un bureau, un sous-sol ou encore une maison, le plancher laminé s’avère souvent être une excellente alternative lorsque le budget est plus serré!

Le plancher laminé a connu une évolution importante depuis son introduction dans les années 80. Si au départ il avait la forme de panneaux, chaque panneau présentant la même image de 2 à 3 planches, et qu’on le collait dans les joints, aujourd’hui il en est tout autre! Même les plus sceptiques peuvent être confondus par les textures, les couleurs, les dimensions et les finis riches qu’on retrouve sur le marché! Saurez-vous trouver les planchers laminés en consultant notre catalogue complet?

 

Vous avez un projet à réaliser en plancher laminé? Voici les critères à considérer afin de faire un choix éclairé selon votre projet :

L’épaisseur du plancher

À défaut de se répéter: l’épaisseur d’un plancher flottant n’en fait absolument pas la qualité! Il existe des 8mm de meilleure qualité que des 13mm. La différence est plutôt qu’une planche moins épaisse permettra plus de possibilités de dimensions, en largeur comme en longueur. Si le sous-plancher est égal et uniforme, toutes les épaisseurs donneront un effet confort semblable. Toutefois, si le sous-plancher présente des irrégularités, une planche plus épaisse créerait potentiellement un meilleur effet.

La résistance à l’usure (cote AC1 à AC5)

Tous les planchers laminés répondent à une norme de résistance et de durabilité, établie selon les résultats de tests et selon les matériaux utilisés à la fabrication. Plus le chiffre qui suit le code AC est élevé, plus la résistance du produit est grande. Une cote AC3 est la norme en référence pour le contexte résidentiel où la circulation y est jugée normale. Les cotes AC4 et AC5 assureront un rendement plus élevé, s’avérant plus approprié dans les contextes commerciaux ou à plus dense circulation. Nous recommandons de concentrer vos recherches sur les produits offrant une cote AC3 ou plus pour un produit durable.

La norme E1

Les panneaux de particules utilisés dans de tels matériaux peuvent être une source de formaldéhydes, un composé très volatil classé comme cancérigène! La norme E1 certifie une teneur égale ou moindre à 8mg pour 100g, qui est la norme la plus stricte à ce jour. D’autres matériaux du même type arrivent maintenant à obtenir la norme E0, soit sans teneur en formaldéhydes, et la tendance devrait se répercuter sous peu dans le monde des planchers laminés. En attendant, E1 est déjà un gain important et non-négligeable!

La composition

Le MDF (Medium Density Fiberboard) étant un matériau très connu et répandu, peu de gens connaissent l’existence du HDF (High Density Fiberboard) qui offre une plus grande densité du produit final. Les fibres étant plus comprimées, elles procurent une plus grande stabilité de même qu’un produit plus solide et plus résistant à la pression et aux variations d’humidité. On favorise évidemment le HDF dans les planchers laminés!

Exemple de « dropclic » avec un épaulement large

La sorte de clic et l’épaulement

Plusieurs types de clics existent et il est important d’en tenir compte. Le « dropclic » et autres types apparentés sont définitivement les plus intéressants lors de l’installation et même des réparations. Il est permissif et sa manipulation est simple, contrairement aux clics où on doit descendre la rangée dans toute sa longueur pour que le lien soit bien fait. Aussi, un épaulement (le retour dans la forme du clic) plus large sera plus approprié pour la structure du plancher et pour éviter les éclats au niveau des joints.

La garantie

Les garanties des planchers laminés sont variables et indiquent en fait que le plancher ne décolorera pas et qu’il ne se délaminera pas. De plus, la garantie est souvent dégressive avec les années d’utilisation. Il est aussi très rare qu’un usager se rende à la durée de vie de la garantie, et ce pour différentes raisons (désir de changement, modification des pièces, dégât d’eau, etc). Pour un usage résidentiel, il est impératif d’avoir une garantie, certes, mais qu’elle ait une durée de 25 ou 35 ans ne relève en vérité que du marketing! Il en est tout autre pour les projets à vocation commerciale par contre, où la garantie est souvent différente et applicable de façon plus précise. En règle générale, une garantie de 15 ans ou plus est tout à fait appropriée selon le contexte.

 

Avec ces critères de sélection, vous pourrez faire un choix éclairé et à votre image pour votre plancher laminé! Bien évidemment, aucun produit n’est parfait et il viendra un temps où des bris seront inévitables. En sélectionnant un produit de qualité supérieure, vous vous éviterez bien des soucis et retarderez ainsi les effets du temps. Après tout, on ne marche pas sur la tête et tellement de belles choses prennent vie sur votre plancher!

Myriam Fournier
retour au blogue

Avec la période des déménagements vient l’envie de refaire notre décor. Hé bien, nous avons regroupé quelques idées afin de vous inspirer et de vous donner envie de sortir vos outils!

 

Comme à la galerie d’art

Créer un mur de photos ou d’images n’aura jamais été aussi facile qu’avec ces nombreuses idées. Il est si simple d’assembler vos cadres pour donner de l’impact à votre mur. Votre décor aura l’air tout droit sorti d’une galerie d’art avec ces idées de disposition, tant originales que traditionnelles. Il vous reste quelques planches de votre nouveau plancher fraichement installé? Pourquoi ne pas sortir la scie et vous construire quelques cadres sur mesure!

 

Comme au resto

Votre cuisine manque de personnalité? Nous vous avons déniché une solution simple afin de lui insuffler un peu de pep! Tout ce qu’il vous faut : de la peinture à tableau noir, un peu de débrouillardise et une cuisine (de préférence!!). Nous aimons particulièrement cette idée qui nous rappelle un petit comptoir de resto intime. N’est-ce pas invitant de s’assoir au comptoir et de discuter de la vie? De plus, vous pourrez afficher fièrement votre menu de la semaine et éviter la question qui tue : qu’est-ce qu’on mange pour souper! Truc DIY : pourquoi ne pas utiliser les retailles de votre nouveau plancher pour vous construire le support à verre de vin suspendu? Un accessoire pratique et esthétique qui fera l’envie de tous vos convives!

 

Comme dans les magazines

Qui n’a pas rêvé de se glisser dans l’un des lits moelleux et invitants que nous présentent les magazines de déco? Leur secret : une pléiade de coussins, une couette ultra douillette et une tête de lit grandiose. Les coussins et la couette sont assez facile à trouver à des prix abordables, mais qu’en est-il de la tête de lit? Habituellement assez onéreuse, ce point focal peut réellement faire un trou dans le portefeuille. Nous avons donc trouvé ce tutoriel, afin de réaliser vous-même une tête de lit confortable qui fera l’envie de tous vos visiteurs. Certes, il faut être habile de ses mains, mais le résultat est étonnamment chic. Vous aimez moins le look rembourré? Osez utiliser des planches de bois franc pour créer un magnifique motif chevron!

 

Comme au chalet

Votre salon manque de cachet? Donnez-lui du caractère avec une fausse poutre, tel que démontré dans ce tutoriel. Ce projet est absolument parfait pour utiliser des retailles de bois! Que ce soit avec du plancher, des 2X4 ou du MDF, vous pouvez créer un effet chaleureux et enveloppant pour votre pièce.

 

Comme à la quincaillerie

Tandis que vos outils sont sortis, pourquoi ne pas en profiter pour leur fabriquer un rangement sur mesure? Nous avons trouvé une solution ingénieuse qui maximisera votre espace : des tablettes sous l’escalier du sous-sol! Cette super idée vous permet de tout ranger au même endroit, sans encombrer votre espace, si petit soit-il. Il ne suffit que de quelques feuilles de contreplaqué et des montants pour réaliser ce simple projet qui sera si pratique que vous vous demanderez pourquoi vous ne l’avez pas fait avant!

 

Avec tous ces projets, gageons qu’il vous manquera de bois pour votre prochain feu de camp!

Julie Morneau
retour au blogue

Article rédigé en collaboration avec Interbois

Si vous êtes actifs sur les divers portails d’inspiration déco et tendance (Pinterest, Instagram, etc), vous avez certainement vu défiler de magnifiques décors avec des murs en Shiplap, sans nécessairement savoir qu’il s’agissait de cette version 2.0 du lambris, qui est indéniablement un incontournable ces temps-ci.

Découvrez-le

Le Shiplap est un revêtement historique qui renaît en version bonifiée, puisqu’il permet maintenant de choisir l’espacement désiré entre chaque planche lors de l’installation. Peut-être l’avez-vous déjà vu dans une version un peu différente, appelée « Nickel gap paneling », désignant l’épaisseur d’une pièce de monnaie entre chaque planche, créant ainsi l’effet recherché.

Initialement destiné au revêtement extérieur, le Shiplap est aujourd’hui développé et adapté pour une installation intérieure, se mariant autant au design moderne, industriel ou traditionnel. Le bardage en bois Shiplap peut être peint ou teint et placé horizontalement (le plus commun) ou verticalement. Il ajoute un élément texturé distinctif et offre une belle combinaison de chaleur et de durabilité à votre environnement de vie.

Apprenez-en plus sur l’origine du Shiplap et son évolution ici.

Personnalisez-le

Puisque votre projet se doit d’être tout aussi unique que vous, n’hésitez pas à personnaliser votre revêtement Shiplap ! Au départ, le matériau est brut (c’est-à-dire sur apprêt lorsqu’en MDF et sans finition lorsqu’en bois), mais il est tout de même plutôt lisse, permettant l’application de peinture, teinture ou vernis. De nombreuses photos présentent le matériel peint en blanc, représentant le look populaire. Toutefois, sachez que la seule limite est votre imagination : une nuance plus claire, un ton plus sombre, un délavé, etc. Plusieurs longueurs de lattes sont offertes selon les dimensions de la surface à couvrir, afin d’éviter ou limiter les joints apparents. Osez et appropriez-vous le look final!

Installez-le

Outre son aspect chaud et texturé, c’est sa facilité d’installation qui fait du Shiplap un choix populaire parmi les produits disponibles pour tous ceux qui veulent ajouter du caractère à leur décor. Aucune colle nécessaire et aucun clou apparent! Les adeptes de DIY seront enchantés d’installer ce produit simple à travailler. Armez-vous d’une scie et d’un marteau à finition, sans oublier le fameux crayon de plomb. Les planches sont déjà taillées avec la forme adaptée pour le chevauchement et le clouage. Il ne manque par conséquent que quelques validations de mesures et c’est parti pour réaliser cet ajout enrichissant plutôt facilement et rapidement!

Aimez-le

Puisqu’il complète si bien les autres textures et caractéristiques de la maison, pourquoi ne pas envisager l’installer au plafond ? Tout est une question de dosage encore une fois.

Il existe plusieurs façons de créer le look Shiplap : planches de bois rectangulaires, panneaux de MDF, panneaux de béton ou carreaux de céramique. Ces options offrent toutes un aspect intéressant, mais il faut prévoir de repeindre au préalable le mur à recouvrir puisque la couleur originale sera apparente étant donné l’espacement entre chaque morceau rectangulaire. C’est en partie pour pallier à cela que l’entreprise Interbois a décidé de se concentrer sur la planche de pin ou de MDF préformée en usine, un produit accessible à tous (tel que présenté ci-contre).

 

La tendance de revêtement mural en bois ou à effet bois est toujours bien vivante! Le Shiplap s’y colle tout à fait : épuré, de charme décontracté et permissif, il ajoute une touche d’audace à votre décor et vous pouvez le faire vous-mêmes sans trop de casse-tête! La preuve qu’on n’avait pas besoin de réinventer le monde, mais de simplement améliorer ce qui se faisait déjà. À l’instar du monde de la mode, la nouvelle tendance existe souvent depuis fort longtemps.

Myriam Fournier
retour au blogue